Mohammed Dib, écrivain des passages, passeur de parole
In Remembrance
1920 - 2003
Abstract: 

« En mai 2003, l’Algérie et la France ont perdu un grand écrivain. Plutôt, la littérature a perdu en Mohammed Dib l’un de ses pionniers ; car sa trajectoire couvre celle d’un homme entre le local et l’universel, dont la pensée n’a cessé de se ressourcer dans sa culture arabo-islamique pour la confronter aux discours, idéologies et fictions de pays divers : la France, l’Amérique mais aussi le nord de l’Europe, l’ex-Empire soviétique, etc. »

Read more