Résumés de presse sur la guerre contre Gaza, 17-21 novembre
Date:
29 novembre 2023

17 novembre

En Cisjordanie, un Palestinien a succombé à ses blessures infligées par les forces israéliennes à Jénine le 9/11. Des colons israéliens ont tiré à balles réelles sur un Palestinien et l'ont blessé à Khirbet Tana. D’autres ont également agressé le journaliste d'Al Jazeera Joseph Handal et vandalisé son véhicule près d'Abu Dis. Les forces israéliennes ont effectué un raid sur le camp de réfugiés de Jénine, tuant 5 Palestiniens lors d'une frappe de drone et en blessant 14 autres. Les soldats ont fait une descente à l'hôpital Ibn Sina, détenant le personnel médical pour l'interroger, dévastant des rues avec des bulldozers et coupant l'électricité dans plusieurs quartiers de Jénine pendant l'attaque. Les forces israéliennes ont également abattu deux Palestiniens, affirmant qu'ils avaient ouvert le feu sur eux à Hébron. Dans le même temps, elles ont tiré sur 5 Palestiniens et les ont blessés lors de raids à Kafr Dan et Dahariya. 36 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Ni'lin, Hébron, Jalqamus et Tulkarm. À Jérusalem-Est, les forces israéliennes ont empêché les fidèles palestiniens de se rendre au Haram al-Sharif, notamment en les attaquant ainsi qu’une équipe de journalistes turcs à Wadi al-Juz. Elles ont en outre arrêté la journaliste Marwat al-Azza, sous prétexte que ses messages sur les réseaux sociaux encourageaient le terrorisme. À Gaza, l'internet a été partiellement rétabli en fin de journée grâce à une livraison de carburant. Des frappes aériennes israéliennes ont tué au moins 40 personnes dans le camp de réfugiés de Jabalia, à Khan Younès et dans le camp de réfugiés de Nuseirat. Les frappes aériennes israéliennes ont également tué plusieurs personnes à l'hôpital al-Wafa, dont son directeur. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande. Dans le sud de l’enclave, les forces israéliennes ont attaqué des boulangeries et des moulins à blé, ne laissant qu'une seule entreprise capable de produire de la farine à Gaza. L'hôpital al-Shifa est resté sous le siège israélien ; le nombre de bébés prématurés décédés à l'hôpital est passé à 4, avec un total de 40 patients décédés à l'hôpital depuis le 16/11. Des roquettes ont été tirées sur Israël ; aucun blessé n'a été signalé. Au Liban, Israël a attaqué plusieurs localités et a abattu un missile qui visait un drone israélien. 2 missiles antichars ont été tirés sur le kibboutz Manara, blessant 4 personnes. En Syrie, les forces israéliennes ont mené des frappes aériennes près de Damas, causant des dommages. (HA 16/11 ; AJ, AJ, AJ, AJ, AP, AP, HA, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 17/11 ; AJ 18/11 HA 19/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Le bilan des frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10 s'élève donc à 11 479 morts, dont 4 630 enfants et 3 130 femmes, et à environ 32 000 blessés. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 198 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 53 enfants. Plus de 2 730 personnes ont été blessées. Israël a indiqué que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 56 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, la bande de Gaza est complètement privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des habitations. 73 blessés palestiniens et les membres de leur famille ont été évacués vers l'Égypte pour y être soignés. Environ 700 ressortissants étrangers ont également été évacués. Les livraisons d'aide à Gaza ont été suspendues en raison de la coupure des communications. L'hôpital Al-Amal et le siège du Croissant-Rouge palestinien ont déclaré que les deux établissements n'avaient plus d'eau ni d'électricité depuis 5 jours. (AJ, AP, AP, HA, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA 17/11 ; UNOCHA 18/11)

Les responsables des Eglises de Jérusalem ont publié une déclaration alertant sur les tentatives de colons israéliens de s'emparer de terres dans le quartier arménien de la vieille ville. (WAFA 17/11 ; AJ 18/11 ; REU 19/11)

Israël a inculpé deux Palestiniens de 14 ans détenteurs de la citoyenneté israélienne pour tentative de meurtre sur un soldat israélien. (HA 17/11)

L'armée israélienne a suspendu un soldat qui a été filmé en train de jeter une grenade paralysante dans une mosquée à Budrus pour son propre amusement. (HA 17/11 ; HA 18/11 ; HA 19/11)

Le Hamas a déclaré que certains des captifs qu'il détient ont été emmenés dans des hôpitaux de Gaza afin d’y être soignés pour de "graves problèmes de santé", mais il a nié qu'il détenait des captifs dans des hôpitaux. (AJ 17/11)

La BBC a déclaré qu'un de ses reporters a été autorisé à visiter des parties de l'hôpital al-Shifa avec l'armée israélienne et qu’il a filmé des zones dont des images avaient été diffusées par elle. La BBC a ajouté qu'il était évident, en comparant les deux séries d'images, qu'au moment où son journaliste est arrivé, les armes présumées du Hamas avaient été déplacées. Par exemple, dans une zone située derrière un appareil d'IRM, un sac contenait deux fusils sur les images de la BBC, mais un seul sur celles de l'armée israélienne. La BBC a également souligné que l'affirmation israélienne selon laquelle sa vidéo n'avait pas été éditée était fausse et que les prétendues preuves présentées par Israël ne validaient pas l'affirmation selon laquelle al-Shifa était un centre de commandement du Hamas. (X 17/11 ; AJ 19/11)

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, et le Premier ministre, Mohammad Shtayyeh, ont rencontré le haut-commissaire de l'Union européenne aux Affaires étrangères, Josep Borrell, à Ramallah. M. Borrell a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à ce qu'Israël respecte le droit international. (AJ, WAFA, WAFA 17/11 ; AJ 18/11)

Le cabinet de guerre israélien a approuvé la demande américaine d'autoriser deux camions-citernes à entrer dans Gaza chaque jour avec du carburant, soit environ 13 000 gallons. L'UNRWA a déclaré que cela couvrait environ 37% de ses besoins quotidiens. Le conseiller à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, a déclaré que le carburant autorisé représentait "environ 2 à 4 % des quantités normales de carburant qui entrent dans la bande de Gaza". Le ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, a qualifié la décision d'illégale parce qu'elle n'avait pas été approuvée par le cabinet de sécurité et a demandé au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de remanier le cabinet de guerre. Ce dernier aurait rejeté la dernière proposition d'échange de prisonniers. Le vice-président de la Knesset, Nissim Vaturi, a déclaré dans un message sur X qu'Israël devrait "brûler Gaza maintenant", qualifiant ses attaques contre Gaza de "trop humaines". Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a qualifié le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, de "nouveau [Oussama] Ben Laden". (AJ, AX, HA 17/11 ; AJ 18/11)

Amnesty International a déclaré qu'Israël devrait révoquer son ordre du 15 novembre demandant aux Palestiniens de l'est de Khan Younès de fuir, estimant qu'il s'agit d'une violation du droit international. (AJ 17/11)

Les États-Unis ont déclaré que les livraisons de carburant devraient se poursuivre régulièrement et en plus grandes quantités. Le président Joe Biden s'est entretenu avec l'émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, au sujet des négociations sur l'échange de prisonniers. (AJ, HA 17/11)

Le sénateur américain Bernie Sanders (D-VT) a déclaré que le Congrès américain ne devrait pas autoriser un financement supplémentaire pour Israël alors qu'il attaque Gaza. Le président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants, Mike McCaul (R-TX), a déclaré que le Premier ministre Netanyahu lui avait dit avoir urgemment besoin d’un réapprovisionnement d’intercepteurs pour le Dôme de fer, et d’armes guidées avec précision et d'obus d'artillerie de 155 mm. (AJ, HA 17/11)

Le procureur de la CPI, Karim Khan, a déclaré qu'il avait reçu de la part de l'Afrique du Sud, du Bangladesh, de la Bolivie, des Comores et de Djibouti des requêtes sur les crimes commis en Palestine. (AJ, ICC, REU, WAFA 17/11 ; WAFA 18/11)

Elon Musk, propriétaire de X, a déclaré que l'utilisation de termes tels que "décolonisation" et "de la rivière à la mer" en relation avec Israël entraînera une suspension de sa plateforme. (AJ, HA 18/11)


18 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens escortés par des militaires ont attaqué des Palestiniens qui récoltaient des olives à Burin et ont volé leurs récoltes. Des colons israéliens se faisant passer pour des soldats ont également attaqué 2 Palestiniens à Qawawis dans la région de Masafer Yatta, volant leurs biens. Les forces israéliennes ont tué 5 Palestiniens lors d'une attaque de drone sur le quartier général du Fatah dans le camp de réfugiés de Balata, et en ont blessé 2 autres. Les forces israéliennes ont ensuite effectué un raid dans le camp, démolissant une maison et ravageant des rues. Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien et en ont blessé trois autres lors d'un raid à Tubas. Ailleurs, les forces israéliennes ont tiré sur un Palestinien et l'ont blessé lors d'un raid à Idhna. Les forces israéliennes ont également agressé des Palestiniens qui récoltaient des olives à al-Zawiya, Kisan et Nahalin. 38 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Jaba', Tubas, Jéricho, Fasayil et Birzeit. A Jérusalem Est, les forces israéliennes ont violemment dispersé les étudiants et le personnel d'une école à Isawiya, les agressant physiquement et causant des lésions avec du gaz lacrymogène. À Gaza, des frappes aériennes israéliennes à Khan Younès et sur une école de l'UNRWA dans le camp de réfugiés de Jabalia ont tué 116 personnes. Les attaques israéliennes sur Beit Lahiya, Beit Hanoun et la ville de Gaza ont également tué des dizaines de personnes, notamment à Tal al-Zaatar, une école gérée par l'UNRWA, et à l'hôpital Kamal Adwan. Le nombre de victimes est probablement beaucoup plus élevé, car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande de Gaza. Les forces israéliennes ont ordonné l'évacuation de l'hôpital al-Shifa, forçant au moins 2 500 personnes à fuir. À la fin de la journée, il restait 25 travailleurs médicaux et 291 patients. L'OMS a déclaré qu'elle aiderait à évacuer les personnes restées à l'hôpital dans les deux ou trois prochains jours. Un convoi de Médecins sans frontières évacuant des patients d'al-Shifa a été attaqué: un mort et un blessé. 3 soldats israéliens ont été tués. Au Liban, Israël attaqué des sites liés selon lui au Hezbollah, notamment une usine d'aluminium près de Nabatieh. (AJ, AJ, AJ, AJ, AP, HA, HA, HA, NYT, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, 18/11; AJ, HA, NYT, WAFA 19/11).

Le ministère de la Santé à Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Cependant, il a déclaré que depuis le 7 octobre au moins 11 800 Palestiniens ont été tués, dont 4 630 enfants et 3 130 femmes, et environ 32 000 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 204 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre dont 47 enfants. Plus de 2 730 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers avaient été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 56 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, la bande de Gaza est complètement privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des logements. Environ 10 000 personnes ont fui le nord de Gaza vers le sud. Environ 26 000 gallons de carburant et 30 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza. 15 Palestiniens blessés sont arrivés aux Émirats arabes unis pour y être soignés. (AJ, AP, UNOCHA, UNOCHA, WAFA 18/11 ; HA 19/11)

Thaer Samih Abu Assab est mort dans la prison de Ktzi'ot; il est le sixième Palestinien à mourir dans une prison israélienne depuis le 7/10. (HA, WAFA 18/11; AJ 19/11)

La Jordanie a installé un hôpital de campagne à Naplouse pour fournir des services à la ville, qui est assiégée par Israël depuis le 7/10 (AJ 18/11)

Dans un discours télévisé, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a demandé au président américain Joe Biden d'intervenir pour mettre fin aux attaques israéliennes sur Gaza, les qualifiant de génocide. (WAFA 18/11; AJ 19/11)

La police israélienne a déclaré qu'elle ne pensait pas que le Hamas avait connaissance du festival de musique Nova organisé près du kibboutz Re'im, mais qu'il l'avait spontanément pris pour cible après être entré en Israël le 7/10. La police israélienne a déclaré que 364 personnes ont été tuées lors du festival de musique. Des sources policières ont déclaré qu’en attaquant les assaillants, des hélicoptères de combat israéliens pourraient avoir touché des festivaliers. Le festival devait initialement se terminer le 6/10 mais a été prolongé le 3/10 jusqu'au 7/10 (AJ, AJ, HA 18/11; AJ 19/11)

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Eli Cohen, a déclaré que "la sécurité israélienne sera contrôlée à tout moment du Jourdain à la mer Méditerranée" et que l'Autorité palestinienne ne devrait pas gouverner Gaza. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que l'AP "dans sa forme actuelle n'est pas capable d’assumer la responsabilité à Gaza". (AJ, HA 18/11)

Le président américain Joe Biden a publié une tribune dans le Washington Post, dans laquelle il annonce que les États-Unis pourraient commencer à interdire les visas aux colons extrémistes afin de décourager les colons de commettre des violences contre les Palestiniens. M. Biden a également appelé à la réunification de Gaza et de la Cisjordanie sous une Autorité palestinienne lorsque Israël aura mis fin à la guerre contre Gaza. Lors de la conférence sur la sécurité organisée par l'IISS à Manama au Bahreïn, le coordinateur du Conseil national de sécurité pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Brett McGurk, a établi un lien entre l'aide humanitaire à Gaza et la libération des otages, déclarant que "l'augmentation de l'aide humanitaire, l'augmentation de l'approvisionnement en carburant et l'arrêt des combats auront lieu lorsque les otages seront libérés". Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a vivement critiqué les États-Unis, affirmant qu'ils auraient imposé des sanctions à tout autre pays qui "aurait commis un seul des crimes perpétrés par Israël à Gaza. Il a ajouté que les appels adressés à Israël de respecter le droit international ne changent rien à son comportement. (AJ, AP, AP, HA, REU, REU, WP 18/11; AX, HA, HA 19/11)

Le sénateur américain Bernie Sanders (D-VT) a appelé les États-Unis à conditionner l'aide à Israël, déclarant qu'Israël "n'a pas le droit de mener une guerre presque totale contre le peuple palestinien. C'est moralement inacceptable et c'est une violation du droit international". Il a ajouté que pour recevoir l'aide américaine, Israël doit cesser les bombardements aveugles, accepter des pauses, permettre aux Palestiniens déplacés à Gaza de rentrer chez eux, ne pas réoccuper ou assiéger Gaza, mettre fin à la violence des colons et à l'expansion des colonies en Cisjordanie et s'engager dans des pourparlers de paix en vue d'une solution à deux Etats. (HA 18/11)

Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que son examen de l'aide aux Palestiniens n'avait révélé aucun abus (REU 18/11)

A la demande d'Israël, TikTok et Meta ont supprimé 8 000 messages concernant Israël et Gaza. (AJ 18/11)


19 novembre

En Cisjordanie, les forces israéliennes ont abattu un homme handicapé et détruit des infrastructures lors d'un raid à Jénine. Les forces israéliennes ont également abattu un Palestinien lors d'un raid dans le camp de réfugiés de Dheisheh. Ailleurs, les forces israéliennes ont tiré sur 6 Palestiniens et les ont blessés lors d'un raid dans le camp de réfugiés de Balata. Les forces israéliennes ont saisi 3 véhicules à Dahariya. À Gaza, les frappes aériennes israéliennes ont tué au moins 70 Palestiniens à Khan Younès et 32 dans deux frappes sur des bâtiments résidentiels dans le camp de réfugiés de Nuseirat. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande de Gaza. 47 personnes ont été évacuées de l'hôpital al-Shifa, dont 31 bébés prématurés. 259 patients sont restés à l'hôpital, qui continue d'être assiégé par Israël. 7 soldats israéliens ont été tués. Au Liban, Israël a attaqué plusieurs zones, affirmant que des obus de mortier avaient été tirés sur Israël. (HA 18/11; AJ, AJ, HA, HA, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 19/11 ; HA 20/11)

Le ministère de la Santé à Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Cependant, il a déclaré que depuis le 7/10 au moins 13 000 Palestiniens ont été tués, dont 5 500 enfants et 3 500 femmes, et environ 32 000 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues sous les décombres, dont 1 700 enfants. 206 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 730 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7/10. 69 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, Gaza est totalement privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des logements. 29 bébés prématurés ont été évacués vers l'Égypte via le point de passage de Rafah. Environ 20 000 Palestiniens ont fui le nord de Gaza vers le sud. Environ 15 000 gallons de carburant et 69 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza. Le Comité pour la protection des journalistes a déclaré que 48 journalistes avaient été tués depuis le 7/10, dont 44 Palestiniens et 1 Libanais. (AJ, AP, HA, HA, NYT, REU, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA 19/11 ; AJ, NYT, REU, REU 20/11)

La Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a déclaré qu'Israël avait imposé des mesures punitives supplémentaires aux prisonniers palestiniens, notamment en interdisant aux médecins de rendre visite aux patients malades, en diminuant la qualité de la nourriture, en refusant l'accès aux cours, en confisquant plusieurs effets personnels, en coupant l'électricité tous les jours de 18 heures à 6 heures du matin et en refusant aux prisonniers la visite d'avocats et de membres de leurs familles. (WAFA 19/11)

Le ministère des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne a publié une déclaration qu'il a ensuite retirée, affirmant que ce sont des hélicoptères israéliens qui ont tué 364 Israéliens lors d'un festival le 7/10 et non des militants du Hamas. Haaretz avait rapporté le 18 novembre que des hélicoptères de combat israéliens avaient probablement touché des Israéliens. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné la déclaration et a qualifié le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de négationniste. (HA 19/11)

Israël a déclaré avoir capturé plus de 100 Palestiniens lors de ses raids dans la bande de Gaza et les avoir amenés en Israël. L'armée israélienne a publié une vidéo montrant que deux captifs blessés de nationalités népalaise et thaïlandaise ont été emmenés le 7/10 à l'hôpital al-Shifa pour y être soignés, mais n'a pas fourni de preuve que l'hôpital a été utilisé par le Hamas pour garder des captifs après le 7/10. Israël a également affirmé avoir trouvé un tunnel de 180 pieds de long sous l'hôpital al-Shifa. (AJ, AJ, HA, HA, REU 19/11; NYT 20/11)

La ministre israélien du Renseignement, Gila Gamliel, a déclaré que la communauté internationale devrait cesser de financer l'UNRWA et commencer à accueillir les Palestiniens de Gaza dans le cadre d'un "règlement volontaire". (AJ 19/11)

Le conseiller adjoint américain à la sécurité nationale, Jon Finer, a déclaré qu'Israël ne devrait pas étendre son incursion terrestre vers le sud de Gaza tant que les centaines de milliers de Palestiniens qui ont fui le nord "n'ont pas été pris en compte dans leur plan militaire". (HA, HA 19/11)

Haaretz a rapporté que des fonctionnaires américains pensaient que la position du Premier ministre Netanyahou contre la prise de contrôle de Gaza par l'Autorité palestinienne après la guerre s'assouplirait si l'Autorité palestinienne acceptait de cesser de demander justice devant les instances internationales et mettait fin à ses paiements aux familles des prisonniers palestiniens et des Palestiniens tués par les forces israéliennes. (HA 19/11)

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que la France enverrait davantage de fournitures médicales et un deuxième navire-hôpital à Gaza, ajoutant qu'il avait dit au Premier ministre Netanyahu qu'il y avait "trop de pertes civiles" à Gaza. M. Macron s'est également entretenu avec le président Abbas. (AJ, HA, WAFA 19/11 ; AJ, AJ 20/11)

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a qualifié d'"inacceptables" les violences commises par les colons en Cisjordanie. Mme Von der Leyen a rencontré le roi Abdallah II de Jordanie, qui a appelé à un cessez-le-feu immédiat pour protéger les Palestiniens de la "guerre hideuse d'Israël contre les civils". (HA, WAFA 19/11)

Le gouvernement yéménite dirigé par les Houthis a déclaré avoir saisi un navire israélien en mer Rouge et l'avoir emmené dans un port du Yémen. Israël a déclaré que le navire n'avait pas de propriétaire ou d'équipage israélien. (AJ, AJ, AP, HA, NYT, REU 19/11)

Selon un sondage de NBC News, 70 % des Américains âgés de 18 à 34 ans désapprouvent la manière dont les États-Unis ont géré la guerre d'Israël contre Gaza (56 % des personnes interrogées). 49% des démocrates sont opposés à l'octroi d'une aide militaire à Israël. (AJ, HA 19/11)


20 novembre

En Cisjordanie, un Palestinien a succombé aux blessures infligées par les forces israéliennes le 11/9 dans le camp de réfugiés de Jénine. Des colons israéliens ont agressé des éleveurs palestiniens et volé certains de leurs moutons à Tuqu'. Des colons israéliens ont également fait une incursion à Kisan, où ils ont volé des panneaux solaires et un générateur. Ailleurs, des colons israéliens ont fait une incursion à Shaab al-Butum dans la région de Masafer Yatta, démolissant une habitation et vandalisant des panneaux solaires, des réservoirs d'eau et 70 jeunes plants d'oliviers. Des colons israéliens ont aussi attaqué deux Palestiniens et deux journalistes étrangers lors d'un raid à Manizil et al-Rakiz dans la région de Masafer Yatta, leur causant des contusions. Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien lors d'un raid près du camp de réfugiés d'al-Arroub. Elles ont également tiré sur un Palestinien et l'ont blessé lors d'un raid à Arrabah. Ailleurs, les forces israéliennes ont démoli un bâtiment de 4 étages en construction à al-Za'im. Près de 50 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Deir al-Ghusun, Ramallah, Deir Ibzi, Bethléem et Qaryut. À Gaza, les forces israéliennes ont bouclé l'hôpital indonésien de Beit Lahiya ; les bombardements israéliens de l'hôpital ont tué 12 personnes. 100 patients ont ensuite été évacués de l'hôpital. Le siège israélien de l'hôpital al-Shifa se poursuit pour le cinquième jour. Les forces israéliennes ont également attaqué une clinique de Médecins sans frontières dans la ville de Gaza, détruisant quatre de ses véhicules qui portaient clairement le logo de l'organisation. Les frappes aériennes israéliennes ont visé le camp de réfugiés de Nuseirat, tuant 20 personnes: à Rafah, 15 personnes, et à Khan Younès, une famille de 5 personnes. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande de Gaza. L'armée israélienne a déclaré avoir attaqué 250 sites à Gaza. 2 soldats israéliens ont été tués. À Tayibe, la police israélienne a arrêté un Palestinien de 14 ans, citoyen israélien, qui aurait affiché son soutien au Hamas sur les médias sociaux. Au Liban, Israël a attaqué plusieurs zones, dont le domicile d'un responsable du parti Amal, Kabalan Kabalan ; aucun blessé n'a été signalé. Israël a déclaré que le Hezbollah avait lancé 25 roquettes et 3 drones sur Israël, touchant des sites militaires ; aucun blessé n'a été signalé. (AJ, AJ, AJ, AP, AP, CNN, HA, HA, NYT, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 20/11 ; AJ, HA, HA 21/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de Gaza. Le nombre de victimes s'élève donc à environ 13 000 Palestiniens tués, dont 5 500 enfants et 3 500 femmes, et à environ 32 000 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 208 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7/10, dont 52 enfants. Plus de 2 885 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 71 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, Gaza est privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements avaient été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis, soit 45% de l'ensemble des logements. Quelque 25 000 personnes ont fui le nord de Gaza vers le sud. L'ONU a déclaré que les abris étant saturés, les personnes déplacées nouvellement arrivées dormaient dans les rues. 51 camions d'aide sont entrés dans Gaza, y compris des camions transportant du matériel pour construire deux hôpitaux de campagne gérés par les Émirats arabes unis et la Jordanie. 2 camions transportant 17 000 gallons de carburant sont entrés à Gaza. 180 médecins et infirmières sont entrés à Gaza. 571 ressortissants étrangers et 67 blessés palestiniens ont été évacués de Gaza par le point de passage de Rafah. Le prince héritier jordanien Hussein est arrivé en Égypte pour superviser la mise en place de l'hôpital de campagne jordanien qui sera installé à Khan Younès. Le Comité pour la protection des journalistes a déclaré que 50 journalistes ont été tués depuis le 7/10, dont 45 Palestiniens et 1 Libanais. (AJ, AP, UNOCHA, UNOCHA, WAFA 20/11 ; HA, UNOCHA 21/11)

L'ancien premier ministre israélien Ehud Barak a déclaré à CNN que le système de tunnels qu'Israël prétend que le Hamas utilise sous l'hôpital al-Shifa a été construit par Israël "il y a cinq ou quatre décennies .... pour avoir plus d'espace necessaire au fonctionnement de l'hôpital étant donné la taille très limitée de l'enceinte". (CNN 20/11)

Un témoin a déclaré que l'homme palestinien qui est mort à la prison de Ketziot dans le Naqab le 18 novembre, Thaer Samih Abu Assab, a été battu à mort par les forces israéliennes après une descente dans sa cellule et l’agression de 10 prisonniers. (AJ 20/11)

Les forces israéliennes auraient arrêté le poète palestinien Mosab Abu Toha le 18/11 alors qu'il fuyait le nord de Gaza vers Rafah pour se rendre aux Etats-Unis où son fils dispose de la citoyenneté américaine. (HA 21/11)

Israël a inculpé 2 Israéliens pour terrorisme pour avoir lancé des cocktails Molotov sur un tribunal, un bureau de poste, des banques et des maisons palestiniennes à Sheikh Jarrah. (HA 20/11)

L'armée israélienne a déclaré qu'il y avait eu plusieurs incidents de tirs amis à Gaza et que des soldats israéliens avaient été tués. Il y avait plus de 10 000 soldats israéliens à Gaza. L'armée israélienne a également déclaré avoir transféré 300 Palestiniens de Gaza en Israël. (AP, HA 20/11)

Les ministres des Affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, de l'Arabie saoudite, de la Jordanie, de l'Égypte et de l'Indonésie, ainsi qu'un représentant de l'OCI, ont rencontré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, à Pékin, et ont appelé à un cessez-le-feu. (AJ, AJ, HA, NYT, REU, WAFA 20/11)

Le chef politique du Hamas, Ismail Haniyeh, a rencontré la présidente du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Mirjana Spoljaric, au Qatar, qui a exigé que le Hamas libère immédiatement tous les prisonniers et que le CICR soit autorisé à leur rendre visite. Le ministère de l'Information du Hamas a demandé à l'Égypte d'ouvrir définitivement le point de passage de Rafah, car il craint que des épidémies et des famines se répandent à Gaza en raison du manque de nourriture et de services médicaux de base. Un porte-parole militaire du Hamas a déclaré que les Brigades Qassam avaient détruit 60 véhicules militaires au cours des trois derniers jours et que les forces israéliennes avaient tué leurs propres soldats après avoir cru qu'ils avaient été capturés par des militants du Hamas. (AJ, AP, HA 20/11)

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rencontré le président letton Edgars Rinkević à Ramallah et discuté avec lui de la situation à Gaza et en Cisjordanie. (WAFA 20/11)

Le ministre israélien de l'Intérieur, Moshe Arbel, a demandé à l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) de mettre en place un programme d'aide pour les Israéliens évacués de la zone autour de Gaza et près de la Ligne bleue, et cela lors d'une réunion avec le représentant de l'UNHCR en Israël, Matthias Larota. Le Comité d'éthique de la Knesset a interdit au député du Likoud Nissim Vaturi de prendre la parole lors des 10 prochaines sessions de la Knesset parce qu'il a accusé 2 Palestiniennes, les députés Aida Touma-Sliman et Iman Khatib-Yassin, de soutenir le Hamas. (HA 20/11)

Israël a rappelé son ambassadeur en Afrique du Sud. L'Afrique du Sud a rappelé son ambassadeur en Israël il y a plusieurs semaines et a saisi la CPI de la situation à Gaza le 7/10. Le parlement sud-africain devrait voter le 21 novembre la fermeture de l'ambassade israélienne et la rupture de tous les liens avec Israël jusqu'à ce qu'un cessez-le-feu soit mis en œuvre. (AJ, HA 20/11 ; AJ, HA 21/11)

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a déclaré qu'il ne permettrait pas que la question des armes nucléaires israéliennes soit retirée de l'ordre du jour international et que la "honte de l'Holocauste a littéralement pris en otage les dirigeants européens", faisant référence à leur soutien à Israël. (HA 20/11)

Le conseiller principal de la Maison Blanche pour l'énergie et l'investissement, Amos Hochstein, a rencontré des responsables israélienset discuté avec eux de la situation à la Ligne bleue et du développement du champ gazier de Gaza Marine au large de la côte de Gaza, qui, selon lui, bénéficierait à l'économie palestinienne. M. Hochstein est arrivé en Israël après avoir rencontré des responsables libanais. (AJ, AX, HA, REU 20/11)

Amnesty International a déclaré qu'Israël avait commis des crimes de guerre en attaquant une église dans la ville de Gaza le 19/10 et un bâtiment résidentiel dans le camp de réfugiés de Nuseirat le 20/10, qui ont tué 46 civils, dont 20 enfants. Amnesty a déclaré avoir visité les sites, interrogé des témoins et des survivants, et analysé des images satellites pour parvenir à cette conclusion. (HA, WAFA 20/11)

13 sénateurs américains ont exhorté le président Joe Biden à travailler avec Israël pour augmenter l'aide à Gaza, notamment en rouvrant le point de passage de Karem Abu Salem (Karem Shalom) et en protégeant les civils palestiniens. Le sénateur Jeff Merkley (D-OR) a appelé à un cessez-le-feu; il est deuxième sénateur américain à le faire après Dick Durbin (D-IL). 41 membres de la Chambre des représentants ont appelé à un cessez-le-feu. (AJ, HA 20/11)

Le Qatar a déclaré que les recettes de la Coupe d'Asie 2023 de football organisée dans le pays serviront d’aide aux Palestiniens. L'équipe australienne de football, qui affronte l'équipe palestinienne le 21 novembre dans un match de qualification pour la Coupe du monde 2026, a déclaré que ses joueurs et son association de football feraient don d'une somme à cinq chiffres aux Palestiniens de Gaza. (AJ, WAFA 20/11).


21 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont attaqué des Palestiniens qui récoltaient des olives à Yamun et ont endommagé leur véhicule. Des colons israéliens ont également jeté des pierres sur des véhicules palestiniens à Awarta, causant des dommages. Ailleurs, des colons israéliens ont mis le feu à une école à Zanuta, causant d'importants dégâts. Les forces israéliennes ont abattu un Palestinien lors d'un raid dans le camp de réfugiés de Balata. Les forces israéliennes ont également blessé par balle 6 Palestiniens, dont un enfant, lors de raids à ad-Doha, 'Asira al-Qibliya, Jénine et dans le camp de réfugiés de Balata. 45 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Jénine, Ramallah, Jéricho, Naplouse, Bethléem et Hébron. À Jérusalem-Est, des colons israéliens ont pénétré dans le Haram al-Sharif. Les forces israéliennes ont démoli une maison appartenant à des Palestiniens à Isawiya, déplaçant 6 personnes, ainsi qu’une habitation à Silwan. À Gaza, l'armée israélienne a déclaré avoir encerclé le camp de réfugiés de Jabalia. Les soldats israéliens ont poursuivi leur siège des hôpitaux Indonesian et al-Shifa ; environ 500 patients et membres du personnel ont été évacués de l'hôpital Indonesian vers un hôpital à Khan Younès, plus tard dans la journée. Au moins 120 Palestiniens ont été tués lors de frappes aériennes israéliennes sur le camp de réfugiés de Nuseirat, la ville de Gaza, le camp de réfugiés de Jabalia, Beit Lahiya, al-Bureij, et Khan Younès. Israël a également attaqué l'hôpital al-Awda, tuant trois médecins et un patient. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé à Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande de Gaza. 2 soldats israéliens ont été tués. 10 roquettes ont été tirées sur Israël, dont une a touché Ness Ziona ; aucun blessé n'a été signalé. Au Liban, les forces israéliennes ont attaqué plusieurs zones du Sud-Liban, affirmant que des missiles antichars avaient été tirés par le Hezbollah en direction d'Israël. 4 personnes, dont une femme âgée et 2 journalistes travaillant pour la chaîne de télévision Al-Mayadee ont été tuées lors d'attaques israéliennes à Kfar Kila et Tair Harfa. 4 membres du Hamas ont été tués lors d'une attaque de drone à Chaatiyeh, dont le chef adjoint des Brigades Qassem au Liban, Khalil Kharraz. Le Hezbollah a déclaré plus tard avoir attaqué des chars et des soldats israéliens, une base militaire à Beit Hilal et une usine de missiles à Shlomi. (AJ, AJ, AJ, AP, HA, REU, REU, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 21/11)

Le ministère de la Santé à Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Le nombre de victimes s'élève donc à environ 13 000 Palestiniens tués, dont 5 500 enfants et 3 500 femmes, et à environ 32 000 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 209 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 52 enfants. Plus de 2 885 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 ont été blessés depuis le 7/10. 73 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, Gaza est privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de tous les logements. 2 camions transportant 17 000 gallons de carburant et 79 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. L'UNRWA a déclaré que 108 membres de son personnel ont été tués dans des frappes aériennes israéliennes depuis le 7/10 (AJ, AP, HA, UNOCHA 21/11).

Le poète palestinien Mosab Abu Toha a été libéré après avoir été arrêté le 18/11 par les forces israéliennes à Gaza. Abu Toha aurait été battu pendant sa détention. (AJ, HA, NYT 21/11)

Le ministère de l'Economie nationale dans le gouvernorat de Naplouse a déclaré qu'Israël n'avait autorisé que 45 entreprises palestiniennes à fonctionner à Huwwara depuis le 7/10, forçant 255 entreprises à fermer. (AJ 21/11)

La Jordanie a déclaré qu'Israël avait ordonné l'évacuation de son hôpital de campagne à Gaza, affirmant qu'elle ne respecterait pas cet ordre. (AJ, HA 21/11)

Le Hamas a déclaré qu'il avait accepté les termes du premier échange de prisonniers et du cessez-le-feu temporaire. Le Jihad islamique a déclaré qu'il se coordonnait avec le Hamas sur l'accord d'échange de prisonniers. Les cabinets israéliens de la guerre, de la sécurité et du gouvernement se sont réunis séparément dans la soirée pour discuter de l'accord. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que l'accord pourrait être conclu, malgré l'opposition du ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben-Gvir et du ministre des Finances Bezalel Smotrich, et qu'Israël poursuivrait sa guerre contre Gaza après le cessez-le-feu temporaire. La réunion du cabinet gouvernemental était toujours en cours à la fin de la journée. Selon Haaretz, le public israélien aurait 24 heures pour faire appel à la Haute Cour de justice israélienne si le gouvernement décide d'approuver l'accord. Le Jihad islamique a déclaré qu'un prisonnier israélien qu'il avait tenté de libérer plus tôt pour des raisons humanitaires était décédé. (AJ, AJ, HA, HA, HA, HA, REU, REU, REU 21/11 ; AJ, HA 22/11)

Le Premier ministre jordanien, Bisher Khasawneh, a déclaré que "tout déplacement [de Palestiniens en Cisjordanie] ou la création des conditions qui y conduiraient, la Jordanie le considérera comme une déclaration de guerre et constituera une violation du traité de paix". (AJ, HA, REU 21/11)

Le Premier ministre intérimaire libanais Najib Mikati a condamné l'assassinat par Israël de deux journalistes libanais, déclarant que "l'objectif d'Israël est de réduire au silence les médias qui dénoncent ses crimes et ses attaques". (AJ, AP 21/11)

Le porte-parole du Conseil national de sécurité des Etats-Unis, John Kirby, a déclaré que les Etats-Unis ne soutiendraient pas l'action militaire israélienne dans le sud de la bande de Gaza à moins qu'elle "n'articule clairement [un] plan sur la façon dont ils vont protéger la vie des centaines de milliers de personnes qui se sont ajoutées à la population parce que les Israéliens leur ont demandé de quitter les lieux". M. Kirby a également déclaré que l'administration Biden envisageait de redésigner le gouvernement yéménite des Houthis comme une organisation terroriste, en citant ses attaques contre Israël et la saisie le 19/11 d'un navire prétendument lié à Israël. La secrétaire de presse adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, a déclaré que les États-Unis continuaient de fournir à Israël "des obus de 155 mm, des munitions guidées avec précision et des systèmes de défense aérienne". Politico a rapporté que les États-Unis avaient envoyé à Israël les coordonnées de sites humanitaires, notamment des hôpitaux, et lui avaient donné des informations sur les mouvements des groups humanitaires afin d'éviter les attaques israéliennes contre eux. Cependant, Israël aurait continué à attaquer ces sites. (AJ, AJ, HA, REU 21/11; AJ 22/11)

Une enquête menée par l'organisation Arab World for Research and Development a révélé que 98 % des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza ont déclaré qu'ils ne pouvaient "ni pardonner ni oublier" les attaques d'Israël contre Gaza, 65 % d'entre eux affirmant que les attaques visaient tous les Palestiniens. 75 % ont déclaré qu'ils soutenaient dans une certaine mesure l'opération “deluge d’Al-Aqsa” et 22% qu'ils s'attendaient à ce que l'Autorité palestinienne revienne au pouvoir à Gaza. (AJ 21/11)

La Commission européenne a déclaré que son examen de l'aide à la Palestine n'a pas prouvé que des fonds ont été utilizes par le Hamas. (AJ, HA, REU 21/11)

Des représentants de l'OCI et de la Ligue arabe, ainsi que les ministres des affaires étrangères de l'Autorité palestinienne, de l'Arabie saoudite, de l'Indonésie et de la Jordanie ont rencontré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, à Moscou. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, a déclaré que l'objectif d'Israël en bombardant le sud de Gaza était de forcer les Palestiniens à fuir Gaza. (AJ, HA, WAFA 21/11)

Les dirigeants des pays du BRICS se sont réunis virtuellement pour discuter de la situation à Gaza, demandant un cessez-le-feu et condamnant les attaques contre les civils à Gaza et en Israël. Des représentants de l'Arabie saoudite, de l'Argentine, de l'Égypte, de l'Éthiopie, de l'Iran et des Émirats arabes unis, pays qui rejoindront les BRICS en 2024, ont également participé à la réunion. Le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman a appelé à une interdiction mondiale des exportations d'armes vers Israël. (AJ, AJ, AP, HA, NYT, REU, REU 21/11)

Le parlement sud-africain a voté par 248 voix contre 91 la fermeture de l'ambassade israélienne et la suspension des liens avec Israël. La motion n'était pas contraignante, laissant au président Cyril Ramaphosa le soin de la mettre en application. (AJ, AJ, HA, WAFA 21/11)

Le parlement écossais a voté à 90 contre 28 en faveur d'un cessez-le-feu. Tous les partis, à l'exception des conservateurs écossais, ont soutenu la motion. (AJ 21/11)

نجوم منتخب كرة الطائرة إبراهيم قصيعة (يمين) وحسن زعيتر (مواقع التواصل) استشهدا بقصف إسزائيلي على مخيم جباليا.
Ayham al-Sahli
المصدر: المركز الفلسطيني للإعلام
Maher Charif
معهد أريج (القدس).
Uday al-Barghouthi
مصدر الصورة: وكالة الأناضول
Kareem Qurt
مصدر الصورة: معتز عزايزة
Yumna Hamidi
مصدر الصورة: الأونروا
George J. Giacaman