Résumés de presse sur la guerre contre Gaza, 10-16 novembre
Date:
29 novembre 2023

10 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont attaqué des Palestiniens qui récoltaient des olives à Birin et al-Twana. Les forces israéliennes ont tué par balle un enfant palestinien lors d'un raid dans le camp de réfugiés d'Aida. À Hébron, les forces israéliennes ont démoli à titre punitif les maisons familiales de deux Palestiniens accusés d'avoir tué un colon israélien en août. 50 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Beit Fajjar, le camp de réfugiés d'al-Arroub, Bethléem, le camp de réfugiés d'Aida, le camp de réfugiés de Dheisheh, Jaba', et le camp de réfugiés de Jalazone. 1 soldat israélien blessé près de la colonie d'Itamar le 8/11 a succombé à ses blessures. À Gaza, les frappes aériennes israéliennes ont tué 260 Palestiniens et blessé 590 autres. Israël a bombardé l'hôpital al-Shifa, tuant au moins 13 personnes, ainsi que l'hôpital indonésien et l'hôpital pour enfants al-Rantisi, causant des dommages. Des tireurs d'élite israéliens ont ouvert le feu sur l'unité de soins intensifs de l'hôpital al-Quds, tuant 1 personne et blessant 28 autres, pour la plupart des enfants. Des frappes aériennes israéliennes sur l'école al-Buraq, au nord de la ville de Gaza, ont tué plus de 50 personnes qui s'y abritaient. Israël affirme que ses forces ont assassiné des membres du Hamas, Ahmed Musa, Omar Alhandi et Muhammad Khalot, dans le camp de réfugiés de Jabalia. Des roquettes ont été tirées depuis Gaza, blessant deux personnes à Tel Aviv. À Eliat, un drone qui aurait été lancé depuis la Syrie a touché une école, blessant légèrement 1 personne. Près de la ligne bleue, 5 soldats israéliens ont été blessés par des tirs antichars et un drone. Israël a attaqué plusieurs localités au Liban. Les forces israéliennes ont bombardé une localité dans la province de Homs, en Syrie, tuant 7 personnes. (AJ, AJ, AJ, AP, AP, HA, HA, NYT, NYT, NYT, REU, REU, REU, REU, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, 10/11; AJ 12/11)

Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré qu'au moins 11 078 Palestiniens ont été tués, dont 4 506 enfants et 3 027 femmes, et 27 490 ont été blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre. Au moins 2 450 personnes ont été ensevelies sous les décombres, dont 1 350 enfants. 174 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 552 personnes ont été blessées. Israël a ramené le nombre de morts israéliens depuis le 7 octobre de 1 400 à 1 200, dont 33 enfants. 5 431 personnes ont été blessées depuis le 7 octobre. 42 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7 octobre. Depuis le 12/10, pas d'électricité à Gaza en raison du blocus israélien. Au 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 octobre, soit 45% de l'ensemble des logements. Environ 30 000 personnes ont fui le nord de Gaza vers le sud. Personne n'a été évacué de Gaza vers l'Égypte. L'hôpital indonésien a déclaré avoir interrompu toutes les opérations chirurgicales en raison du manque de carburant et des attaques israéliennes. Le directeur de l'hôpital Al-Shifa, Muhammad Abu Salmiya, a qualifié de "mensonges éhontés" les affirmations israéliennes selon lesquelles l'hôpital héberge des combattants et des infrastructures du Hamas. Il a ajouté que le personnel des Nations unies fréquentait l'hôpital et pouvait en attester. (AJ, AJ, AJ, AJ, AP, HA, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA 10/11; NYT 12/11)

982 Palestiniens de Gaza employés en Israël avant le 7/10 ont été expulsés vers Gaza via le point de passage de Karem Abu Salem (Kerem Shalom). (UNOCHA 11/10)

Al Jazeera a publié une vidéo montrant des soldats israéliens utilisant un Palestinien comme bouclier humain lors d'un raid dans le camp de réfugiés de Fawwar. (AJ 10/11)

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré dans un discours prononcé à l'occasion du 19e anniversaire de la mort de Yasir Arafat qu'"il n'y a pas de mots pour décrire la guerre génocidaire et la destruction infligées à notre peuple palestinien à Gaza". Abbas s'est ensuite rendu à Riyad pour un sommet conjoint de la Ligue arabe et de l'OCI le 11/11. A Riyad, Abbas s'est entretenu avec le premier ministre intérimaire pakistanais Anwaar Ul-Haq Kakar à propos des agressions israéliennes à Gaza et en Cisjordanie. (WAFA, WAFA, WAFA 10/11)

Al-Haq, Al Mezan et la Campagne palestinienne pour les droits de l'homme ont envoyé une lettre à la CPI affirmant qu'Israël commet "des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, y compris le génocide et l'incitation au génocide". (REU 10/11)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré dans un discours aux Israéliens vivant près de Gaza que Gaza serait sous contrôle total lorsque Israël aura éliminé le Hamas. (AP, HA, HA, REU 10/11)

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a condamné les attaques israéliennes contre Gaza lors du sommet afro-saoudien de Riyad. Une déclaration commune des pays participants a été publiée réclamant l’arrêt des attaques israéliennes et la fin de l'occupation. (REU, WAFA 10/11)

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a déclaré que les frappes aériennes israéliennes avaient tué "beaucoup trop" de Palestiniens, affirmant qu'Israël avait pris des mesures pour réduire les pertes civiles, mais que c'était loin d'être suffisant. (AP, AP, AX, HA, NYT, REU, REU 10/11)

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que rien ne justifiait le massacre de civils par Israël à Gaza, exhortant Israël à épargner les civils et appelant à un cessez-le-feu. En réponse, le Premier ministre Netanyahou a rejeté la responsabilité de la mort des civils sur le Hamas, qualifié à plusieurs reprises Hamas-ISIS". M. Netanyahu a ensuite qualifié les declarations de M. Macron de "grave erreur". (AJ, HA 10/11; AJ, HA, HA, NYT, REU 11/11 ; HA 12/11)

L'Université de Columbia à New York a suspend les activités de Students for Justice in Palestine et de Jewish Voice for Peace jusqu'à la fin du semestre d'automne. (AJ, HA, HA 10/11 ; AJ 12/11)

Oman a fait don de 3 millions de dollars à l'UNRWA, destinés à Gaza. (WAFA 10/11)


11 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens se servant de chiens, de pierres et de gaz poivre ont attaqué et blessé 4 Palestiniens qui récoltaient des olives à Jamma'in. Les forces israéliennes ont abattu 2 Palestiniens lors de raids à Arrabah et Jenin. Les forces israéliennes ont tiré sur 6 Palestiniens et les ont blessés lors de raids à Yatta, Tana, Jenin, Tulkarm et Qalqilya. Ailleurs, près de Madama, les forces israéliennes ont empêché des Palestiniens de récolter des olives et saisis leurs outils. 25 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Idhna, Ramallah, Tulkarm et Bethléem. À Gaza, le nombre de Palestiniens tués ou blessés par les frappes aériennes israéliennes ne peut être précisé en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord. Au moins 13 personnes ont été tuées et 15 blessées lors d'une frappe aérienne sur Rafah. Médecins sans frontières a déclaré que les personnes qui cherchaient à fuir de l'hôpital al-Shifa encerclé par les forces israéliennes étaient la cible de tirs. Les attaques israéliennes contre l'hôpital al-Shifa ont tué trois infirmières et endommagé plusieurs installations, notamment des réservoirs d'eau, un puits et une station d'oxygène. 5 soldats israéliens ont été tués par des militants palestiniens. (AJ, AJ, AJ, AJ, AP, AP, HA, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 11/11; UNOCHA 12/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre des victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Au 10/11, au moins 11 078 Palestiniens ont été tués, dont 4 506 enfants et 3 027 femmes, et 27 490 ont été blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre. Au moins 2 450 personnes ont été ensevelies sous les décombres, dont 1 350 enfants. 176 , dont 47 enfants, ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre. Plus de 2 552 personnes ont été blessées. Israël a indiqué que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 blessés depuis le 7 octobre. 47 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7 pctobre. Depuis le12/10, coupure totale de l'électricité à Gaza en raison du blocus israélien. Au 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 octobre, soit 45% de l'ensemble des logements. Des milliers de Palestiniens ont fui le nord de Gaza vers le sud. Personne n'a été évacué de Gaza vers l'Égypte. 53 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. La ministre de la Santé de l'Autorité palestinienne, Mai al-Kaila, a déclaré que 20 des 30 hôpitaux de Gaza avaient fermé leurs portes, que 37 bébés prématurés risquaient de mourir en raison du manque d'oxygène à l'hôpital Al-Shifa et que 2 sont morts aujourd'hui. Le directeur de l'hôpital Al-Shifa, Muhammad Abu Salmiya, a déclaré que l'hôpital était privé d'électricité, d'Internet, d'eau et de fournitures médicales, et qu'il était complètement à court de carburant. Abu Salmiya a également déclaré qu'Israël a encerclé l'hôpital, empêchant les personnes qui s’y trouvent de le quitter. Pour la deuxième fois, la Jordanie a largué de l'aide médicale à l'hôpital de campagne jordanien de Gaza. (AJ, AJ, AJ, HA, HA, NYT, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA 11/11 ; AJ, HA, WAFA 12/11)

Le premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, a critiqué l'Allemagne pour avoir fourni des armes à Israël pendant sa guerre contre Gaza. (AJ 11/11)

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré qu'il n'était pas favorable à la réoccupation de Gaza, estimant qu'il ne s'agissait pas d'un "objectif réaliste". Il n’est pas favorable non plus à ce que l'Autorité palestinienne gouverne Gaza. Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré aux soldats près de la Ligne bleue que "ce que nous faisons à Gaza, nous sommes en mesure de le faire à Beyrouth". (AJ, AP, AX, HA, HA 11/11 ; AJ, NYT, REU, WAFA, WAFA 12/11 ; HA 13/11)

Les dirigeants de la Ligue arabe et de l'OCI se sont réunis à Riyad. Dans une déclaration commune, ils ont déclaré qu'Israël doit mettre fin à son "agression contre Gaza" et rejeté le prétexte de légitime défense. Ils ont en outre demandé l'arrêt des exportations d'armes vers Israël. Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies et aux États-Unis d'intervenir rapidement pour mettre fin aux attaques israéliennes et à l'expulsion par Israël des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza. Le président iranien Ebrahim Raisi a déclaré lors de la session conjointe que les États-Unis portaient l'entière responsabilité de l’agression israélienne à Gaza et a appelé à considérer le gouvernement israélien et son armée comme organisations terroristes. C'était la première fois que M. Raisi se rendait en Arabie saoudite et la première visite d'un président iranien depuis 2012. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a demandé à l'AIEA d'enquêter sur la possession d'armes nucléaires par Israël et a appelé à la tenue d'une conférence international de paix pour résoudre l'ensemble du conflit. L'émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani, a déclaré qu'Israël utilisait l'aide humanitaire comme moyen de chantage politique et que la communauté internationale n'avait pas réussi à mettre fin aux crimes de guerre israéliens. Le représentant du Hamas, Osama Hamdan, a critiqué le sommet pour n'avoir pas pris des mesures concrètes susceptibles de mettre fin aux attaques israéliennes. M. Abbas a rencontré les dirigeants de l'Irak, du Bahreïn, de l'Indonésie et de l'Arabie saoudite après le sommet. (AJ, AJ, HA, NYT, NYT, REU, REU, REU, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 11/11 ; AJ 12/11)

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré que le Hezbollah lançait des drones sur Israël tous les jours et que cela faisait partie d'une "guerre d'usure contre la défense aérienne israélienne". M. Nasrallah a également déclaré que le Hezbollah allait désormais se server d’armes plus lourdes dans sa lutte contre Israël. (AJ, AJ, AP, HA, HA, NYT, REU 11/11 ; HA 12/11)

Reuters a rapporté que les Émirats arabes unis ne prévoyaient pas de rompre leurs relations avec Israël en raison de ses attaques contre Gaza. (REU 11/11)

Un million de manifestants pro-palestiniens ont défilé à Londres, selon les organisateurs de la manifestation, et 300 000 selon la police londonienne. D'importantes manifestations ont également eu lieu à New York, Bruxelles, Paris, Bagdad, Karachi, Berlin, Edimbourg et ailleurs. (AJ, AJ, AJ, AJ, HA, NYT, REU, WAFA 11/11).


12 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont vandalisé 70 oliviers à Kafr ad-Dik. Des colons israéliens ont également jeté des pierres sur des véhicules palestiniens circulant près de Turmus 'Ayya, causant des dommages. Les forces israéliennes ont tué par balle un Palestinien lors d'un raid à Burqa. Les forces israéliennes ont tiré sur un Palestinien et l'ont blessé lors d'un raid à Arrabah. 21 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Bil'in, Hébron, Halhul, Yatta, Burqa et Tulkarm. À Gaza, on ne peut savoir le nombre exact des Palestiniens tués ou blessés par les frappes aériennes israéliennes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord. Les frappes aériennes israéliennes ont tué au moins 18 personnes dans le camp de réfugiés de Jabalia et 13 à Khan Yunis. Israël a attaqué un complexe de l'ONU abritant des réfugiés, poursuivi ses attaques contre l'hôpital al-Shifa et lourdement bombardé le sud de la bande de Gaza. 2 soldats israéliens ont été tués. Près de la ligne bleue, un missile antichar a été tiré sur des véhicules en Israël, blessant 7 soldats et 10 autres personnes. 30 roquettes ont aussi été lancées depuis le Liban. Israël a attaqué plusieurs sites au Sud-Liban et en Syrie (AJ, AJ, AJ, AP, HA, HA, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 12/11 ; AJ, AJ, AP, AP, HA 13/11).

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre des victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande de Gaza. Au 10/11, au moins 11 078 Palestiniens ont été tués, dont 4 506 enfants et 3 027 femmes, et 27 490 blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7 octobre. Au moins 2 450 personnes ont été ensevelies sous les décombres, dont 1 350 enfants. 177 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 552 personnes ont été blessées. Selon Israël, 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers ont été tués et 5 431 blessés depuis le 7 octobre. 47 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7 octobre. Depuis le 12/10, coupure totale de l’électricité à Gaza en raison du blocus israélien. Au 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 endommagés par les frappes aériennes israéliennes depuis le 7 àctobre, soit 45% de l'ensemble des logements. Des dizaines de milliers de Palestiniens ont fui le nord de Gaza vers le sud. 76 camions transportant de l'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. Environ 500 ressortissants étrangers ont été évacués vers l'Égypte. Le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré que l'hôpital al-Shifa ne fonctionnait plus en raison du manque des fournitures essentielles, notamment de carburant, que le nombre de décès parmi les patients a augmenté de manière significative et que les opérations militaires israéliennes autour de l'hôpital détérioraient de plus en plus la situation de tous les autres. Le Croissant-Rouge a déclaré que l'hôpital al-Quds a fermé ses portes. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré que 101 membres du personnel de l'ONU ont été tués à Gaza depuis le 7 àctobre et que l'opération du Hamas ne justifiait pas la punition collective infligée par Israël au peuple palestinien. (REU 11/11 ; AJ, AJ, AJ, AP, HA, HA, REU, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA 12/11 ; AJ, AP, AP, NYT, WAFA 13/11)

Israël a affirmé avoir déposé 80 gallons de carburant diesel près de l'hôpital al-Shifa un jour après sa pénurie en carburant et que le Hamas a empêché l'hôpital de s’en servir. Le personnel de l'hôpital et le Hamas ont démenti ces affirmations. Des responsables américains auraient fait pression sur Israël pour qu'il n’attaque pas l'hôpital al-Shifa. Des responsables palestiniens ont déclaré que le Hamas a suspendu les négociations sur un échange de prisonniers avec Israël après que ce dernier eut attaqué et assiégé l'hôpital. (AJ, HA, HA, HA, NYT, REU 12/11 ; AP 13/11)

Le premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, a rencontré le ministre danois des affaires étrangères, Lars Løkke Rasmussen, à Ramallah, pour lui demander d'aider à mettre fin aux attaques israéliennes contre Gaza. Løkke Rasmussen a également rencontré le ministre israélien des affaires étrangères, Eli Cohen. (WAFA 12/11)

Le ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a déclaré qu'Israël devrait occuper Gaza et qu'il n'avait “pas peur que des Israéliens se réinstallent à Gaza". (AJ, HA 12/11)

Le président américain, Joe Biden, s'est entretenu avec l'émir du Qatar Tamim bin Hamad Al Thani sur la nécessité de protéger les civils à Gaza et d'accroître l'aide humanitaire. (AJ, HA, REU 12/11)

L'armée américaine a annoncé que 5 soldats américains ont été tués dans un accident lors d'un entraînement au ravitaillement en Méditerranée orientale. Elle a également déclaré avoir attaqué des Gardiens de la révolution islamique à l'est de la Syrie. (AJ, AJ, AP, HA, NYT, NYT, REU 12/11)

La ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a déclaré que le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et des membres de son gouvernement devraient faire l'objet de mandats d'arrêt de la part de la CPI. (AJ 12/11)

L'Union européenne a publié une déclaration condamnant le Hamas pour avoir selon elle utilisé des hôpitaux comme boucliers humains à Gaza. La déclaration appelle Israël en même temps à faire preuve de "la plus grande retenue". (REU 12/11; AP 13/11)

Israël a signé un accord d'une valeur de 339 millions de dollars pour la vente du système anti-missile David's Sling à la Finlande. (HA 12/11)


13 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont vandalisé une maison à Shaab al-Butum pour la troisième fois ces derniers jours et ont saccagé un générateur électrique et des câbles internet à Wadi Jahish dans la région de Masafer Yatta. Les forces israéliennes ont abattu un chauffeur de taxi palestinien de 66 ans alors qu'il travaillait à Hébron. Elles ont également abattu deux Palestiniens lors d'un raid nocturne dans le camp de réfugiés de Tulkarem et tiré sur 4 Palestiniens qu’elles ont blessés lors d'un raid à Qalqilya. Les forces israéliennes ont aussi ouvert le feu sur des Palestiniens qui récoltaient des olives à Zabbuba. 50 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Ramallah, Hébron, Jéricho, Naplouse, Qalqilya et Jénine. À Gaza, des frappes aériennes israéliennes sur des bâtiments résidentiels dans le camp de réfugiés de Nuseirat, Dayr al-Balah, Bani Suhaila et le camp de réfugiés de Jabalia ont tué des dizaines de Palestiniens et en ont blessé beaucoup d'autres, avec au moins 31 morts à Jabalia. Israël a en outre attaqué le bâtiment du Comité de reconstruction de Gaza, géré par le Qatar, suscitant la condamnation d'Oman, de l'Arabie saoudite, du Qatar et de la Jordanie. Israël a affirmé que ses forces avaient assassiné Yaqoub Ashour, militant du Hamas, et Muhammad Khamis Dababesh, membre de l'aile politique du mouvement. 2 soldats israéliens ont été tués à Gaza. Des roquettes ont été tirées sur Israël, provoquant un incendie à Petah Tikva. Au Sud-Liban, Israël a attaqué plusieurs endroits, les qualifiant de positions du Hezbollah, tuant 2 personnes à Ainata et blessant le journaliste d'Al Jazeera Isaam Mawasi à Yaroun. (AJ, AJ, AJ, HA, NYT, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 13/11 ; WAFA 14/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de l’enclave. Cependant, il a indiqué qu'au moins 11 360 Palestiniens ont été tués, contre 11 078 le 10/11, dont 4 609 enfants et 3 100 femmes, et que 27 490 ont été blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 180 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 10 juillet, dont 47 enfants. Plus de 2 552 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers avaient été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 47 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, la bande de Gaza est complètement privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 ont été endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des logements. Le ministère de la santé de l'Autorité palestinienne a déclaré qu'au moins 32 patients de l'hôpital al-Shifa étaient décédés au cours des trois derniers jours, dont 6 bébés prématurés. 155 camions d'aide sont entrés à Gaza par le point de passage de Rafah. Environ 600 ressortissants étrangers ont été évacués vers l'Égypte. Les Nations unies ont indiqué que 12 500 personnes déplacées, 900 patients et 1 000 travailleurs de la santé ont fui l'hôpital au cours du week-end, précisant qu'environ 200 000 Palestiniens ont fui le nord de la bande de Gaza vers le sud depuis le 11/5. L'hôpital Kamal Adwan a cessé ses activités faute de carburant. Le générateur principal de l'hôpital al-Amal de Khan Younès s'est arrêté pour la même raison, mettant 25 patients en danger de mort imminente. L'UNRWA a déclaré qu'Israël avait utilisé ses installations de à Gaza pour construire des camps et pour interroger des Palestiniens déplacés, et qu'il avait tué cinq Palestiniens. L'agence onusienne a également déclaré qu'elle ne serait pas en mesure de recevoir de l'aide à partir du 14/11 en raison de la pénurie de carburant de ses camions. Le Comité pour la protection des journalistes a déclaré que 42 journalistes et travailleurs des médias avaient été tués depuis le 7/10, dont 37 Palestiniens, 4 Israéliens et 1 Libanais. (AJ, AJ, AJ, AJ, AP, HA, NYT, NYT, REU, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA 13/11 ; AJ 14/11)

Un prisonnier palestinien de 33 ans est décédé à la prison de Megiddo. La Commission des prisonniers et la Société des prisonniers ont qualifié sa mort d'"assassinat prémédité". 5 Palestiniens sont morts en détention israélienne depuis le 7/10 (WAFA 14/11).

Le Shin Bet a déclaré qu'il avait enregistré 120 crimes de haine commis par des colons israéliens en Cisjordanie depuis le 7/10, mais que personne n'avait été accusé d'un quelconque délit. (HA 13/11)

Le responsable du Hamas, Osama Hamdan, a déclaré qu'un accord sur un échange de prisonniers avait été proche à plusieurs reprises, mais qu'Israël en avait changé les termes à la dernière minute. Selon lui, il aurait permis à Israël de libérer 200 enfants et 75 femmes ainsi que d'autoriser le carburant à travers le passage de Rafah en échange de 50 captifs. Le Hamas a publié une vidéo qui montrerait des frappes aériennes israéliennes tuant une femme captive et une autre de la captive filmée avant sa mort. (AJ, HA 13/11 ; NYT 14/11)

Le premier ministre de l'Autorité palestinienne, Mohammad Shtayyeh, a demandé à l'ONU et à l'UE de "parachuter de l'aide à Gaza, en particulier dans le nord". (AJ 13/11)

La Société de radiodiffusion publique israélienne a bloqué la diffusion de la chaîne libanaise Al-Mayadeen en Israël. La Knesset a adopté une loi autorisant le ministre de la Défense à déclarer des étrangers terroristes même s'ils n'ont pas été déclarés terroristes par des organismes extérieurs au pays. 2 soldats israéliens ont été démis de leurs fonctions après avoir fait irruption dans une école à al-Twana, saisissant un drapeau palestinien et menaçant de faire irruption dans l'école tous les jours. (AJ, AP, HA, REU 13/11 ; HA 14/11)

Le président américain Joe Biden a rencontré le président indonésien Joko Widodo, qui lui a dit qu'un "cessez-le-feu est une nécessité pour le bien de l'humanité". Par ailleurs, Joe Biden a déclaré qu'il s'attendait à une "action moins intrusive concernant l'hôpital [al-Shifa]", affirmant que "l'hôpital doit être protégé". Le secrétaire d'État Antony Blinken s'est entretenu de la situation à Gaza avec le nouveau ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron. (AJ, HA 13/11 ; AJ, AJ 14/11)

Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Store a appelé Israël à remettre l'intégralité des recettes fiscales à l'Autorité palestinienne. (AJ, HA 13/11)

Le Centre pour les droits constitutionnels aux États-Unis a déposé une plainte fédérale au nom d'organisations palestiniennes de défense des droits humains contre le président Biden, le secrétaire d’Etat Blinken et le secrétaire à la défense Lloyd Austin, affirmant qu'ils n'ont pas réussi à empêcher le génocide israélien des Palestiniens. (AJ 13/11 ; AJ 14/11)

30 groupes de la société civile basés aux Etats-Unis ont écrit une lettre au Secrétaire Austin, exhortant les Etats-Unis à ne pas envoyer d'obus d'artillerie de 155 mm à Israël, affirmant qu'ils seront utilisés pour un ciblage indiscriminé en raison de la nature des obus. (AJ 13/11)

Une milice irakienne a publié une vidéo de la chercheuse russo-israélienne Elizabeth Tsurkov, kidnappée à Bagdad en mars 2023. (HA, NYT 13/11)


14 novembre

En Cisjordanie, 1 Palestinien a succombé aux blessures infligées par les forces israéliennes à Jénine le 29/10. Des colons israéliens ont vandalisé des véhicules palestiniens lors d'un raid à Husan. Les forces israéliennes ont attaqué le camp de réfugiés de Tulkarem, tuant 5 Palestiniens, dont 3 lors d'une attaque de drone, et en blessant 18. Israël a également endommagé les conduites d'eau, d'électricité et d'égouts, déraciné des rues et détruit au bulldozer un monument à la mémoire de Yasser Arafat. Les forces israéliennes ont en outre abattu un Palestinien qui aurait tenté de poignarder un soldat près de Beit Einun. Ailleurs, à ‘Urif, les forces israéliennes ont démoli de manière punitive la maison familiale d'un Palestinien qu’elles avaient tué après qu'il avait prétendument abattu 4 colons près de la colonie d'Eli le 20/6. 28 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Ramallah, Qalqilya, Jénine, Naplouse et Bethléem. À Jérusalem-Est, des colons israéliens ont pénétré dans le Haram al-Sharif. À Gaza, des frappes aériennes israéliennes ont tué au moins 90 Palestiniens à Khan Younès et dans la ville de Gaza, dont au moins 13 personnes lors d'une frappe aérienne sur Khan Younès. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de l’enclave. Israël a déclaré avoir pris le contrôle du camp de réfugiés d'al-Shati. Les forces israéliennes ont tiré des coups de feu sur l'hôpital al-Shifa. En fin de journée, Israël a indiqué au ministère de la Santé de Gaza qu'il allait entrer dans l'hôpital. Israël a bombardé les environs de l'hôpital pendant plusieurs jours. 2 soldats israéliens ont été tués et 4 grièvement blessés dans le nord de la bande. Des roquettes ont été tirées depuis Gaza, blessant 3 personnes près de Tel Aviv. Au Sud-Liban, Israël déclare avoir attaqué des sites du Hezbollah dans la région de Yiftah. Sur la mer Rouge, Israël a déclaré avoir intercepté un missile tiré en direction d'Eliat. Le gouvernement yéménite dirigé par les Houthis en a assumé la responsabilité. (AJ, AJ, AP, HA, HA, HA, NYT, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, 14/11 ; AJ, HA 15/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande. . Il a cependant indiqué qu'au moins 11 451 Palestiniens ont été tués, dont 4 630 enfants et 3 130 femmes. Selon ses données, 27 490 ont en outre été blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 187 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 700 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers avaient été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 51 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, il y a une coupure totale d'électricité à Gaza en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 ont été endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des logements. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 40 patients de l'hôpital al-Shifa sont morts ces derniers jours. Le directeur de l'hôpital, Mohammad Abu Salmiya, a déclaré que 179 personnes avaient été enterrées dans des fosses communes dans l'enceinte de l'hôpital, dont 7 bébés et 29 patients en soins intensifs. L'OMS a déclaré que 22 des 36 hôpitaux de Gaza n'étaient plus opérationnels. 15 travailleurs médicaux et 91 camions d'aide sont entrés dans l’enclave. On estime que 18 000 Palestiniens ont fui le nord de la bande vers le sud. (AJ, AJ, HA, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA, WAFA 14/11 ; AJ 15/11)

Le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a déclaré qu'"en raison de l'utilisation des hôpitaux par le Hamas à des fins militaires, [les hôpitaux] ne bénéficieront plus d'une protection spéciale devant la Cour internationale". Israël a présenté des animations, des photos de prétendus tunnels et une vidéo de l'hôpital pour enfants al-Rantisi qui, selon lui, prouvait la présence du Hamas dans les hôpitaux. Dans le cas d’al-Rantisi, Israël a montré un morceau de papier accroché au mur qui, selon lui, constituerait une liste de noms de militants du Hamas. Or, il s'agissait simplement d'un calendrier avec les noms des jours de la semaine écrits en arabe. Les États-Unis ont déclaré qu'ils disposaient de renseignements suggérant une présence du Hamas et du Jihad islamique dans les hôpitaux de Gaza, y compris à al-Shifa. Un porte-parole du Conseil national de sécurité des États-Unis a déclaré : "Nous ne sommes pas favorables à l'idée de frapper un hôpital depuis les airs et nous ne voulons pas assister à une fusillade dans un hôpital où des innocents, des personnes sans défense, des malades qui tentent d'obtenir les soins médicaux qu'ils méritent, seraient pris entre deux feux". Le Hamas a demandé à l'ONU d'inspecter tous les hôpitaux de Gaza pour démentir les affirmations israéliennes et américaines. Les médecins d'al-Shifa ont également rejeté l'affirmation selon laquelle des militants palestiniens opéraient dans l'hôpital. Human Rights Watch a déclaré qu'Israël n'avait pas présenté de preuves "qui justifieraient de priver les hôpitaux des protections spéciales que leur confère le droit humanitaire international", ajoutant que "le droit humanitaire international n'autorise l'attaque des hôpitaux que s'il est possible de les évacuer en toute sécurité". (AJ, AJ, AP, HA, NYT, NYT, REU, REU, WAFA, WAFA 14/11 ; AJ, REU 15/11)

Le ministre israélien de la sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a visité la prison où Israël détient des membres du Hamas capturés lors de l'opération Al-Aqsa Flood, déclarant que les prisonniers étaient "menottés dans une cellule sombre, avec des lits en fer, un trou dans le sol en guise de toilettes et l'hymne national [israélien] jouant constamment en arrière-plan". Ben-Gvir a déclaré qu'il encouragera la peine de mort pour les militants palestiniens. (HA 14/11)

Une enquête du New York Times sur l'attaque de l'hôpital al-Shifa le 10/11 a révélé qu'il s'agissait probablement d'une attaque israélienne qui a tué 7 personnes à l'hôpital et non pas d'un missile errant tiré de Gaza comme l'avait prétendu Israël. (AJ, NYT 14/11)

Le ministre israélien des finances, Bezalel Smotrich, a déclaré qu'il saluait "l'initiative des membres de la Knesset Ram Ben-Barak et Danny Danon sur l'immigration volontaire des Arabes de Gaza dans les pays du monde entier. C'est la bonne solution humanitaire pour les habitants de Gaza et de toute la région". M. Smotrich faisait référence à un article d'opinion rédigé par MM. Ben-Barak et Danon et publié dans le Wall Street Journal le 13 novembre. L'AP et le Hamas ont condamné les commentaires de Smotrich. (AJ, AJ, HA, HA, HA, REU, WAFA 14/11)

Le président américain Joe Biden a discuté avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'un échange de prisonniers. Le directeur du Shin Bet, Ronan Bar, a rencontré des responsables égyptiens en Égypte pour discuter d'un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas. Près de 100 membres du Congrès américain ont assisté à la projection d'une vidéo de 43 minutes sur l'opération "Al-Aqsa Flood" menée par le Hamas, le 7 octobre. La projection a été facilitée par l'ambassade d'Israël. (HA 14/11)

Le Belize a déclaré qu'il avait retiré son accréditation à l'ambassadeur israélien désigné dans le pays, suspendu les activités de son consulat à Tel Aviv et du consulat israélien au Belize, et retiré sa demande d'accréditation pour son consul en Israël, citant les violations israéliennes du droit humanitaire international. (AJ 14/11)

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré : "J'ai été clair sur le fait que le prix de la justice ne peut pas être la souffrance continue de tous les civils palestiniens. Même les guerres ont des règles. Toutes les vies innocentes ont la même valeur .... J'exhorte le gouvernement d'Israël à faire preuve de la plus grande retenue .... Le monde est témoin de ce massacre de femmes et d'enfants, de bébés. Cela doit cesser". (HA, REU 14/11 ; AJ, AJ 15/11)

Reuters a rapporté qu'Israël avait approuvé la livraison de 6 340 gallons de diesel à Gaza. Haaretz a souligné plus tard que le carburant était uniquement destiné aux camions utilisés par l'ONU, et non aux hôpitaux. (AJ, AX, REU 14/11 ; HA 15/11)

Selon Bloomberg News, les États-Unis ont discrètement approuvé fin octobre une demande israélienne d'envoi de missiles guidés par laser, d'obus de 155 mm, d'appareils de vision nocturne, de munitions de destruction de bunkers et de nouveaux véhicules de l'armée. (AJ 15/11)

Le Washington Post a publié une tribune du roi Abdallah II de Jordanie, dans laquelle le monarque hachémite accuse Israël d’avoir sapé le processus de paix pendant deux décennies en étendant les colonies et en autorisant les colons israéliens à attaquer les Palestiniens. Il a appelé à un "effort international concerté pour développer une architecture régionale de paix, de sécurité et de prospérité, fondée sur une paix israélo-palestinienne basée sur la solution des deux États", affirmant que la violence israélienne ne lui donnera pas la victoire. (AJ 14/11)

Le chancelier allemand Olaf Schulz a déclaré qu'Israël est une démocratie qui respecte le droit international et qu'il a "le droit et le devoir de se défendre". (AJ, HA 14/11)

La ministre espagnole des droits sociaux, Ione Belarra, a déclaré que 60 ministres d'Europe et d'Amérique latine avaient signé une pétition demandant à la CPI d'enquêter sur les dirigeants israéliens pour génocide. (AJ 14/11)

Plus de 500 responsables politiques et membres du personnel de 40 agences gouvernementales américaines ont envoyé une lettre au président Biden pour protester contre son soutien à la guerre d'Israël contre Gaza. (NYT 14/11)

Des dizaines de milliers de manifestants pro-israéliens se sont rassemblés sur le Mall à Washington D.C. Parmi les orateurs figurait le fondateur de Christians United for Israel (Chrétiens unis pour Israël), John Hagee, qui a, par le passé, rendu le peuple juif responsable de l'Holocauste. L'organisation juive américaine anti-occupation IfNotNow a qualifié ce rassemblement de "pro-guerre, pro-Nakba". (AJ, HA, HA, NYT, REU 14/11; AJ, AJ 15/11)


15 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens armés ont forcé une famille palestinienne à quitter sa maison près de Tuqu', volant des meubles, des panneaux solaires et des réservoirs d'eau. Des colons israéliens ont également ouvert le feu sur des maisons à al-Lubban ash-Sharqiya, causant des dommages. Les forces israéliennes ont, de leur côté, tiré sur un Palestinien, l'ont blessé et l'ont arrêté à Beit Ur al-Tahta. Elles ont en outre tiré sur deux Palestiniens et les ont blessés lors d'un raid à Fahma. Ailleurs, elles ont démoli une maison palestinienne à Shuqba. 52 Palestiniens ont été arrêtés lors de raids nocturnes à Hébron, Naplouse, Jénine, Bethléem, Ramallah et Tulkarem. À Jérusalem-Est, des colons israéliens ont pénétré dans le Haram al-Sharif. À Silwan, les forces israéliennes ont démoli à titre punitif la maison familiale d'un Palestinien tué par les forces israéliennes, qui aurait tué sept Israéliens en janvier. À Gaza, les forces israéliennes ont pris d'assaut l'hôpital al-Shifa, agressant et détenant les Palestiniens qui y cherchaient refuge, les maintenant nus et les yeux bandés à l'extérieur de l'hôpital, démolissant les murs et ouvrant le feu à l'intérieur de l'hôpital. Israël a également arrêté le seul mécanicien du générateur électrique d'al-Shifa et le technicien travaillant sur les stations d'oxygène. 50 personnes ont été tuées lors d'une frappe aérienne sur une mosquée à al-Sabrah et 25 personnes ont été tuées lors d'une frappe aérienne israélienne sur le quartier de Sheikh Radwan dans la ville de Gaza. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande. La Jordanie a déclaré qu'Israël avait blessé 7 membres de son personnel à l'hôpital de campagne jordanien. Israël a également fait exploser le bâtiment du parlement de Gaza et a frappé la dernière minoterie de l’enclave en état de marche à Deir al-Balah lors d'une frappe aérienne. Israël a également largué des tracts demandant aux habitants d'al-Qarara, de Khuza'a, de Bani Suheila et d'Abasan, dans le sud de la bande de Gaza, d'évacuer immédiatement les lieux. 2 soldats israéliens ont été tués. Des roquettes ont été tirées depuis Gaza, blessant 2 personnes à Ashkelon. Au Liban, Israël a attaqué Odaisseh, Balat, Labouneh, Marwahin, Serda et Naqoura ; aucun blessé n'est signalé. Le Hezbollah a frappé un poste israélien près du village libanais de Houla, causant des dommages. (HA, NYT 14/11 ; AJ, AJ, AJ, AP, AP, AX, HA, HA, HA, NYT, NYT, REU, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA ,WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA 15/11 ; AJ, AJ, AP, NYT, REU, WAFA, WAFA 16/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande. . Le bilan des frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10 s'élève donc à 11 479 morts, dont 4 630 enfants et 3 130 femmes, et à environ 32 000 blessés. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 187 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 730 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers avaient été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 51 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, il y a une coupure totale d'électricité à Gaza en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 ont été endommagés par les frappes aériennes israéliennes, soit 45% de l'ensemble des logements. La première cargaison de carburant est entrée à Gaza par le point de passage de Rafah ; elle était réservée aux véhicules de l'ONU. Les véhicules de l'ONU sont à nouveau tombés en panne de carburant le 16/11 en raison de la faible quantité livrée. L'ONU a déclaré que les 10 puits d'eau de Rafah avaient cessé de fonctionner faute de carburant. Le ministère libanais de la Santé a déclaré que 77 personnes ont été tuées et 251 blessées dans les attaques israéliennes depuis le 7/10 (HA 14/11 ; AJ, AJ, AP, HA, REU, REU, UNOCHA, UNOCHA, WAFA 15/11).

Le Hamas a déclaré que les États-Unis étaient "entièrement responsables" de l'attaque israélienne contre l'hôpital al-Shifa parce qu'ils ont repris la "fausse affirmation d'Israël selon laquelle la résistance utilise le complexe médical d'al-Shifa à des fins militaires". La Jordanie a condamné l'assaut israélien contre l'hôpital. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a qualifié Israël d'"État terroriste" et a demandé au premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de déclarer si Israël possède ou non des armes nucléaires. (HA 14/11 ; AJ, AJ, AJ, AP, HA, REU, REU, WAFA 15/11 ; AJ 16/11)

L'armée israélienne a mis en ligne une vidéo censée montrer que des caches d'armes ont été trouvées dans une partie de l'hôpital al-Shifa. La vidéo a ensuite été supprimée du compte X de l'armée. Un responsable du Hamas, Bassem Naim, a qualifié les affirmations israéliennes de "farce". (AJ, HA, NYT, REU 15/11 ; AJ 16/11)

Le ministre israélien de la sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a déclaré qu'Israël délivrait en moyenne 1 700 permis de port d'armes. 236 000 demandes de permis de port d'arme ont été soumises depuis le 7/10 et 18 000 ont été approuvées jusqu'à présent. (AP, HA 15/11)

Le comité d'éthique de la Knesset a suspendu les députés Aida Touma-Sliman et Iman Khatib-Yassin des sessions du plénum et des réunions des comités pour 2 mois et 1 mois respectivement, citant les déclarations qu'ils ont faites sur la guerre d'Israël contre Gaza. (HA 15/11)

Le leader de l'opposition israélienne, Yair Lapid de Yesh Atid, a déclaré que le Premier ministre Netanyahu devrait être démis de ses fonctions lors d'un vote de défiance et qu'un autre membre du Likoud devrait être autorisé à former un gouvernement. (AJ, HA 15/11 ; AJ, AJ, HA, NYT, REU 16/11)

Selon Reuters, l'ayatollah iranien Ali Khamenei a déclaré au début du mois au chef politique du Hamas, Ismail Haniyeh, que l'Iran n'attaquerait pas Israël au nom du Hamas, affirmant que le Hamas n'avait pas prévenu l'Iran à l'avance de son opération. Khamenei et Haniyeh se seraient rencontrés à Téhéran vers le 4/11. (HA 15/11)

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré que l'Afrique du Sud, avec d'autres pays, avait saisi la CPI pour une enquête sur les crimes de guerre potentiellement commis par Israël à Gaza. (AJ, AJ 16/11)

12 membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont voté en faveur d'une résolution présentée par Malte appelant à un cessez-le-feu humanitaire urgent et prolongé ainsi qu’à la libération inconditionnelle des prisonniers détenus par le Hamas. Les États-Unis, le Royaume-Uni et la Russie se sont abstenus. L'envoyé spécial de l'Autorité palestinienne, Riyad Mansour, a déclaré que la résolution ne condamnait pas Israël pour ses attaques contre les civils palestiniens, les attaques contre les hôpitaux et les écoles, et l'assassinat de personnel de l'ONU, de journalistes et de médecins. (AJ, AJ, AX, HA, NYT, REU 15/11 ; AJ, AP, HA, WAFA, WAFA 16/11)

Le président américain Joe Biden a déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue d'une rencontre avec le président chinois Xi Jinping que "ce serait une grave erreur [pour Israël] de réoccuper Gaza" et qu'un "véritable" État palestinien devait être créé pour mettre fin à l'ensemble du conflit. M. Biden a également affirmé à tort qu'Israël apportait des couveuses à l'hôpital al-Shifa, alors que l'hôpital n'a pas besoin de couveuses mais plutôt de carburant pour les alimenter. M. Biden a également déclaré que la guerre d'Israël contre Gaza ne prendrait pas fin tant que le Hamas ne serait pas vaincu et a affirmé que le Hamas avait un quartier général sous l'hôpital al-Shifa, alors qu'Israël s'est tacitement rétracté sur ce point. (AJ, HA, NYT 15/11 ; AJ, AJ, HA, HA, REU 16/11)

Le coordinateur du Conseil national de sécurité des États-Unis pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Brett McGurk, a rencontré de hauts responsables américains en Israël, dont le Premier ministre Netanyahu. M. McGurk a participé aux efforts des États-Unis pour normaliser les liens entre Israël et l'Arabie saoudite. (HA 15/11)

Les États-Unis ont déclaré avoir abattu un drone en mer Rouge qui avait été lancé depuis le Yémen. (AJ, HA 15/11)

24 démocrates de la Chambre des représentants ont exhorté le président Biden à mettre fin aux "graves violations des droits de l'enfant" en appelant à un cessez-le-feu immédiat. Le sénateur Chris Van Hollen (D-MD) a qualifié d'"inhumain" le refus israélien d'autoriser la livraison de carburant aux usines de dessalement de l'eau et aux générateurs des hôpitaux. La police du Capitole a violemment dispersé les manifestants qui bloquaient l'entrée du siège du Parti démocrate et demandaient un cessez-le-feu (AJ, HA 15/11 ; AJ 16/11).

Au parlement britannique, 56 des 198 membres du parti travailliste ont rompu avec la ligne du parti pour voter en faveur d'un cessez-le-feu. La motion, qui a été rejetée par 293 voix contre 125, a été présentée par le Parti national écossais. Plusieurs membres du parti travailliste ont démissionné de leur poste au sein de l'opposition après le vote. (AJ, REU 15/11 ; AJ, AJ, NYT 16/11)

Une motion visant à expulser l'ambassadeur d'Israël et à imposer des sanctions à ce pays a été rejetée par le parlement irlandais. La motion, qui a été rejetée par un vote de 85 à 55, avait été proposée par le parti social-démocrate. (IN 15/11 ; HA 16/11)

Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez a déclaré qu'Israël devait mettre fin à la "tuerie aveugle de Palestiniens", exigeant un cessez-le-feu et ajoutant que son gouvernement œuvrerait pour que l'Espagne et d'autres pays européens reconnaissent l'État de Palestine. (AJ 15/11)


16 novembre

En Cisjordanie, des colons israéliens ont jeté des pierres sur des Palestiniens qui circulaient près de Naplouse et de Tulkarem. Les forces israéliennes ont abattu 3 Palestiniens après qu'ils ont tué un soldat israélien et blessé 3 autres au point de contrôle des tunnels à l'ouest de Bethléem. Le Hamas a assumé la responsabilité de l'attaque. Les forces israéliennes ont également tiré et blessé 3 Palestiniens, dont 2 enfants, lors de raids à Beita et Deir Nidham. Elles ont agressé 2 Palestiniens près de Carmel, leur causant des contusions, et démoli 2 maisons et une usine de marbre à Wadi Fukin. 69 Palestiniens ont en outre été arrêtés lors de raids nocturnes à Ramallah, Hébron, Dura, Jénine, Kafr Ra'i, Qalqilya, Husan, Naplouse, Jéricho et dans le camp de réfugiés d'al-Fara'a et de ses environs. A Jérusalem Est, 2 Palestiniens ont été arrêtés lors d'un raid nocturne à Isawiya. A Gaza, les télécommunications sont tombées en panne pour la troisième fois, cette fois à cause d'un manque de carburant. Les frappes aériennes israéliennes ont tué au moins 19 personnes dans les camps de réfugiés de Jabaliya, d’al-Qarara et d’al-Maghazi. Le nombre de morts est probablement beaucoup plus élevé car le ministère de la Santé de Gaza n'a pas pu communiquer avec les hôpitaux et les membres de la défense civile dans le nord de la bande, en raison de la panne des télécommunications. Les forces israéliennes ont poursuivi leurs raids sur l'hôpital al-Shifa et ont emporté les corps des Palestiniens qui n'avaient pas encore été enterrés. Israël a également assiégé l'hôpital al-Ahli, empêchant toute circulation à l'intérieur et à l'extérieur de l’établissement. Il a aussi déclaré que les corps de deux des captifs israéliens ont été retrouvés dans un bâtiment près de l'hôpital al-Shifa. Au Sud-Liban, Israël a attaqué plusieurs sites et des missiles antichars ont été tirés sur Israël. (AJ, AJ, AJ, AJ, AP, AX, HA, HA, NYT, NYT, NYT, REU, REU, REU, UNOCHA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, WAFA, 16/11 ; AJ, AP 17/11)

Le ministère de la Santé de Gaza n'a pas été en mesure de mettre à jour le nombre de victimes en raison de l'effondrement des services et des communications dans les hôpitaux du nord de la bande. Le bilan des frappes aériennes israéliennes sur Gaza depuis le 7/10 s'élève donc à 11 479 morts, dont 4 630 enfants et 3 130 femmes, et à environ 32 000 blessés. Au moins 3 250 personnes sont portées disparues dans les décombres, dont 1 700 enfants. 190 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre, dont 47 enfants. Plus de 2 730 personnes ont été blessées. Israël a déclaré que 1 200 Israéliens et ressortissants étrangers avaient été tués et 5 431 blessés depuis le 7/10. 51 soldats israéliens ont été tués à Gaza depuis le début de l'invasion terrestre le 27 octobre. Plus de 1,61 million de Palestiniens, soit environ 70 % de la population de Gaza, ont été déplacés depuis le 7/10. Depuis le 12/10, la bande de Gaza est complètement privée d'électricité en raison du blocus israélien. Entre le 7/10 et le 6/11, au moins 40 000 logements ont été détruits et 220 000 ont été endommagés par les frappes aériennes israéliennes, ce qui représente 45% de l'ensemble des logements. Aucune aide n'est entrée à Gaza, les véhicules de l'UNRWA étant à court de carburant. La Turquie a déclaré que 27 patients cancéreux de Gaza sont arrivés en Turquie pour y être soignés. Le directeur de l'hôpital indonésien a déclaré que ses installations étaient "complètement hors service" et que 45 patients attendaient toujours d'être opérés. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 9 des 35 hôpitaux de Gaza fonctionnaient partiellement, tandis que les autres étaient hors service. (AJ, AJ, AP, HA, REU, UNOCHA, WAFA 16/11)

L’Association des prisonniers palestiniens a déclaré qu'Israël avait arrêté plus de 2 760 Palestiniens lors de raids en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis le 7 octobre (AJ, WAFA 16/11).

Les membres du Comité permanent inter-organisations de l'ONU ont déclaré qu'ils ne participeraient pas à l'établissement d'une "zone de sécurité" sans l'accord de toutes les parties, affirmant que ces "zones de sécurité" mettent les Palestiniens en danger. (UNOCHA 16/11)

-

Le chef politique du Hamas, Ismail Haniyeh, s'est dit confiant dans la capacité de la résistance à survivre à la guerre israélienne contre Gaza. (AJ 16/11)

L'armée israélienne a affirmé avoir trouvé un tunnel et des armes à l'hôpital al-Shifa, mais a refusé d'autoriser des observateurs indépendants à prendre connaissance de ses conclusions. Israël avait affirmé que le Hamas disposait d'un centre de commandement et de contrôle à l'hôpital, mais ne semblait plus le faire. (AJ, REU, REU 16/11)

Le ministre des Finances de l'Autorité palestinienne, Shoukry Bishara, a envoyé une lettre au ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, exigeant qu'Israël verse à l'AP le montant total des recettes fiscales dues à partir d'octobre. (HA 16/11)

Le ministre israélien de l'Intérieur Moshe Arbel a informé 2 Palestiniens - qu’il juge être des agents supposés du Hamas - qu'Israël a entamé des démarches pour révoquer leur statut de résident à Jérusalem. Le ministre des Finances Bezalel Smotrich a déclaré qu'Israël devrait cesser les négociations sur un échange de prisonniers, affirmant qu'Israël ne devrait parler « qu’avec le feu et le soufre ». (AJ, HA 16/11)

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré que la Jordanie ne ratifierait pas un accord avec Israël visant à échanger de l'eau contre de l'énergie en raison des attaques israéliennes sur Gaza. (AJ, HA, REU 16/11)

Le porte-parole du Département d'Etat américain Matthew Miller a déclaré qu'Israël doit s'assurer que la nourriture, l'eau et les soins médicaux sont disponibles à l'hôpital al-Shifa. Le secrétaire d'État Antony Blinken s'est entretenu avec le membre du cabinet de guerre israélien Benny Gantz, l'exhortant à s'attaquer à la montée de la violence émanant des colons en Cisjordanie et à discuter de l'aide humanitaire à Gaza. M. Blinken a également déclaré à ABC News qu'il avait dit au Premier ministre Benjamin Netanyahu qu'Israël ne pouvait pas réoccuper Gaza. La France a qualifié la violence des colons israéliens de "politique de terreur". (AJ, HA, REU 16/11 ; AJ, HA, WAFA 17/11)

Le ministère américain de la Sécurité intérieure a déclaré qu'Israël violait l'accord d'exemption de visa avec les États-Unis en empêchant les Américains d'origine palestinienne d'entrer en Cisjordanie et de prendre l'avion à l'aéroport Ben-Gourion. (AX, NYT 16/11)

Bloomberg News a rapporté que l'UE et les États-Unis envisageaient de mettre sur pied une force de maintien de la paix de l'ONU qui serait déployée à Gaza lorsqu'un cessez-le-feu serait conclu. (AJ 16/11)

La sénatrice américaine Elizabeth Warren (D-MA) a appelé Israël à "Arrêter les bombardements MAINTENANT" dans un tweet publié sur X. (AJ, HA 16/11)

Le comité éditorial du Los Angeles Times a appelé à un cessez-le-feu. (AJ 16/11)

Des manifestants de Jewish Voice for Peace ont bloqué la circulation sur le Bay Bridge à San Francisco, appelant à un cessez-le-feu. (AJ, HA, REU 16/11)

نجوم منتخب كرة الطائرة إبراهيم قصيعة (يمين) وحسن زعيتر (مواقع التواصل) استشهدا بقصف إسزائيلي على مخيم جباليا.
Ayham al-Sahli
المصدر: المركز الفلسطيني للإعلام
Maher Charif
معهد أريج (القدس).
Uday al-Barghouthi
مصدر الصورة: وكالة الأناضول
Kareem Qurt
مصدر الصورة: معتز عزايزة
Yumna Hamidi
مصدر الصورة: الأونروا
George J. Giacaman