Les perspectives d'un vote Interpréter les élections palestiniennes du 20 janvier 1996
Abstract: 

Les élections palestiniennes du 20 janvier 1996, organisées sur l'ensemble des territoires dits 'occupés' en vertu des accords conclus à Oslo le 13 septembre 1993 entre Israël et l'OLP, ont été généralement présentées comme un plébiscite pour le processus de paix. A y regarder de plus près, elles en disent un peu plus. D'abord, les résultats obtenus par Y. Arafat (élu président de l'Autorité palestinienne avec 88% des voix) et par ses partisans (plus de trois-quarts des sièges du Conseil élu) masquent la force de l'opposition palestinienne : effets du mode de scrutin choisi, d'inégalités dans les conditions d'expression, mais aussi de l'incapacité de l'opposition, réduite non sans hésitation au boycott, à proposer une alternative au processus en cours. Ensuite, cette opposition, principalement incarnée par le Hamas, a une réalité plus locale qu'internationale, une légitimité plus politique et nationale que religieuse : elle participe à l'expression du nationalisme palestinien. Enfin, ces élections ont révélé et conforté tout à la fois l'attachement palestinien à la construction d'un Etat-nation, qu'on en juge par le comportement citoyen des électeurs, l'enracinement territorial, accru des forces politiques, ou la place des thèmes de l'unité nationale dans le débat politique.

Read more