Une Catastrophe programmée
Abstract: 

«La particularité de l’étude de l’histoire palestinienne c’est que l’expulsion ou la fuite ont fait perdre aux Palestiniens les traces écrites de cette histoire. La difficulté de travailler sur l’histoire palestinienne réside dans la rareté des archives écrites palestiniennes. Pour l’essentiel, les chercheurs doivent se baser sur une richesse archivistique orale. Les nouveaux historiens israéliens sont donc venus d’une certaine manière au secours des Palestiniens en confirmant leurs dires. Cependant, ce n’est pas la seule source. Les archives diplomatiques françaises recèlent une abondante quantité de documents, à la fois des dépêches consulaires et autres lettres diplomatiques, ainsi que des copies de lettres de représentants palestiniens (mukhtars, chefs de comité…) qui, très tôt, interpellent les Occidentaux sur le danger de l’établissement d’un “foyer national juif” en Palestine.»

Read more