Deux nouvelles («Larmes à vendre» et «les youyous»)
Abstract: 

Samira Azzam est née à Acre en 1927. D’abord directrice d’une école dans sa ville natale, elle enseigne ensuite, après l’exode de 1948, en Irak avant de devenir animatrice à la radio de Bagdad. En 1959, elle s’installe à Beyrouth où, dans le cadre de la fondation Franklin, elle traduit plusieurs auteurs américains, dont Pearl Buck et John Steinbeck. Elle meurt le 8 août 1967, deux mois après la défaite, d’une crise cardiaque pendant un voyage en Jordanie. Son œuvre comporte cinq recueils de nouvelles. <i>La Grande Ombre</i>, d’où sont tirées ces deux nouvelles, a été publiée à Beyrouth en 1956.

Read more