Israël-Palestine : Fin d'une intimidation
Abstract: 

Mais la cause des Palestiniens a été aussi la victime d’un amalgame pervers : antisionisme égale antisémitisme. On ne peut nier que, dans une certaine opinion arabe comme en ex-URSS, la critique de la politique d’annexion menée par Israël depuis 1948 se soit souvent doublée de judéophobie ou lui ait servi de prétexte. Il n’en demeure pas moins qu’on peut, sans ambiguïté aucune, être antisioniste tout en rejetant vigoureusement toute forme d’antisémitisme.
Cet article a été publié dans la REP, n° 26 [78], nlle série, hiver 2001).

Read more