«Une misérable ville de province» L'évolution de la perception de Jérusalem par les sionistes avant 1948
Abstract: 

«Herzl, en réalité, estimait que Jérusalem serait l’un des principaux obstacles que rencontrerait le mouvement sioniste dans sa tentative pour obtenir la souveraineté politique en Palestine. Par exemple, il avait eu des informations selon lesquelles le Vatican s’opposerait à toute entité politique en Palestine. Il pensait que le problème de la propriété des Lieux saints pouvait mettre en danger la totalité du projet sioniste. Il préférait donc, et ce dès 1896, abandonner Jérusalem pour espérer obtenir en retour la souveraineté juive sur les autres parties de la Palestine.»

Read more