Un désastre annoncé
Abstract: 

«L’ultime visite du Premier ministre israélien à Washington et l’impitoyable alternative proposée pour mettre fin à la crise nucléaire iranienne – “ou bien vous réglez ce problème dans un délai d’un an ou bien nous nous chargerons de le régler !” – nous met sans le moindre doute sur la voie d’une surenchère aux effets dévastateurs. Le «glissement» verbal d’Ehoud Olmert concernant la possession par Israël – pays non signataire du Traité de non-prolifération – de l’arme atomique n’est pas du tout innocente, ni d’ailleurs sa déclaration explicite dans un entretien publié dans le magazine Der Spiegel : “Je n’écarterais pas l’hypothèse d’une attaque militaire contre l’Iran”.»

Read more