La démocratie est morte dans le Golfe
نبذة مختصرة: 

Les événements dommageables de la guerre du Golfe, survenus au moment du démantèlement du bloc socialiste, devraient déterminer de nouvelles perspectives progressistes, et jeter les fondations pacifistes de l'action politique des années 1990. La configuration militaire prise par les forces sociales des Etats démocratiques n'est pas moderniste, et sépare les buts de l'ONU et des géopolitiques. L'Irak a paru aux grandes puissances l'ennemi à abattre, du fait de l'importance des armes chimiques et des perspectives nucléaires, tandis que quelques pays arabes pouvaient escompter des avantages financiers (Egypte) ou stratégiques (Syrie). Face aux problèmes d'un conflit nucléaire entre les deux blocs, la guerre a occupé une autre région, plus localisée et moins proche.

اقرأ المزيد