La France, le Grand Mufti et la révolte palestinienne
نبذة مختصرة: 

Cet article analyse la position de la France vis-à-vis la révolte palestinienne de 1936-1939, et montre les contraintes majeures qui sont celles du mandat sur la Syrie et le Liban, une méfiance envers la Grande-Bretagne soupçonnée de reprendre la politique de T. E. Lawrence d’éviction de la France du Proche-Orient, et la politique musulmane de la France soucieuse des répercussions des événements du Levant sur le Maghreb. Hajj Amin al-Husseini, nommé mufti de Jérusalem par les Anglais, ne pouvait que raviver les craintes des autorités mandataires françaises.<br>Plus tard, le Mufti devint un atout dans la politique française et se plia aux règles de la politique musulmane de la France.

اقرأ المزيد