Réfugiés : Etat des lieux [1/2]
نبذة مختصرة: 

Ce texte est le premier chapitre de son livre Palestinian Refugees and the Peace Process (Institute for Palestine Studies, Washington, DC, 1996).
Zureik definit le statut de réfugié et présente les différentes estimations de la population palestinienne.
Selon l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (Unrwa), organisation créée en 1949, les réfugiés palestiniens - et leurs descendants - sont au nombre, au 30 juin 1998, de 3 521 130, dont 30 % vivent dans des camps. Un réfugié est défini comme « une personne qui a eu sa résidence normale en Palestine durant la période comprise entre le 1er juin 1946 et le 15 mai 1948 et qui, en raison de ce conflit, a perdu à la fois son foyer et ses moyens d’existence et a trouvé refuge en 1948, dans l’un des pays où l’Unrwa assure des secours ». Ils se répartissent dans trois pays ainsi qu’en Cisjordanie et à Gaza. Ils sont 1,46 million en Jordanie (dont 270 000 dans des camps), 365 000 au Liban (dont 200 000 dans des camps), 365 000 en Syrie (dont 105 000 dans des camps). A Gaza, ils sont 770 000 (dont 420 000 dans des camps) et en Cisjordanie 550 000 (dont 150 000 dans des camps). Selon le gouvernement israélien, ces chiffres seraient « exagérés ».
En revanche, plusieurs catégories de personnes sont exclues, selon Zureik:
- celles qui ont cherché refuge dans des pays où l’Unrwa n’exerçait pas de responsabilité, comme l’Egypte ou l’Irak ; les Palestiniens qui se trouvaient hors de la Palestine en 1948 ; tous ceux qui ne se sont pas inscrits auprès de l’Unrwa, par fierté ou pour d’autres raisons ;
- les personnes déplacées en Israël même, parfois appelées les « absents-présents » ;
- les « personnes déplacées » lors de la guerre de juin 1967 et qui n’étaient pas déjà réfugiés en 1948 ; ils seraient, avec leurs descendants, environ 500 000 personnes ;
- les personnes expulsées par Israël après 1967, notamment pour des raisons politiques ainsi que celles qui sont parties à l’étranger et qui, parce que la date de leur permis de résidence était dépassée, n’ont pas pu rentrer.
Le nombre total de réfugiés non pris en compte par l’Unrwa est estimé par l’OLP à 1 million de personnes.

اقرأ المزيد